FORUM QUE CHOISIR
Que Choisir : Expert - Independant - Militant
retour au site

E171 - dioxyde de titane

EMIA77
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Inscription : 28 Fév 2017, 17:59

E171 - dioxyde de titane

Messagepar EMIA77 » 28 Fév 2017, 18:13

Bonsoir,
J'avais prêté UFC de ce mois ci à une voisine qui s'interroge sur le E171 très utilisé dans de nombreux produits, je vous retransmets son mail et aimerez votre avis si cela vous interpelle aussi :

Après avoir lu votre article sur l'usage du colorant E 171 , je suis
une fois de plus stupéfaite de voir que l'Etat autorise les
différentes firmes (labo et industriels de l'alimentation) a ajouter
des colorants soit pour rendre plus blanc (le fromage, comprimés,
cachets) soit plus orange (les oeufs)
ces colorants nocifs et inutiles sont-ils là pour satisfaire
quelques consommateurs ignorants ou remplir les poches de ....=

Bref personnellement je ne suis pas en mesure de lui répondre.

Lolo vélo
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Inscription : 19 Avr 2017, 12:10

Re: E171 - dioxyde de titane

Messagepar Lolo vélo » 19 Avr 2017, 23:53

Avril 2017
Bonjour,
J’ai 52ans et suis encore en traitement pour un cancer du côlon découvert en septembre 2014.
Epileptique depuis l’adolescence, atteint de l’hélicobacter pilori (bactérie vivant dans l’estomac avec un risque de développer des ulcères, voire un cancer de l’estomac ; bactérie très répandue dans la population) et traité depuis plusieurs années pour mon tempérament angoissé, je prends donc des médicaments matin et soir contenant du E171, dioxyde de titane. J’ai donc fait une démarche toute personnelle auprès de mon médecin afin de trouver des substituts sans E171, le tout à mes frais. Résultat : pas d’alternative réelle pour le traitement épileptique, j’arrête donc la dépakine et, après de laborieuses recherches, mon médecin a trouvé deux autres médicaments, pour l’estomac et contre les angoisses.
Mon alimentation de 20 à 50 ans, était, dans l’ensemble, plutôt saine. Durant toutes ces années, ma gourmandise et mes angoisses (dues à une enfance douloureuse) ont eu raison de la stabilité de mon poids. J’ai donc fait ce que l’on appelle « le yoyo » jusqu’à atteindre en 2007 (40 ans) 98kg pour 1,67m. Mais durant cette trentaine d’années, je mangeais pour beaucoup bio ou raisonné, plutôt porté sur les légumes que sur la viande fraîche, très enclin aux charcuteries à base de salaison comme le jambon blanc, lardons, pâté, etc.…, salaison faite majoritairement de E250 ou sel nitrité, aussi facteur suspicieux du cancer du côlon.
Pour synthétiser, mon comportement alimentaire m’exposait à des risques mineurs de cancer du côlon ; une alimentation plus riche en E250 (sel nitrité) que la moyenne et des médicaments composés de E171 (dioxyde de titane) ont changé ces risques mineurs en risques majeurs.
J’ai fait ma première fibrocoloscopie en 2010 à l’âge de 43 ans. Quelques polypes sans danger sont ôtés, sans risque pour la suite ; le prochain examen est prévu pour septembre 2015. A cause de troubles intestinaux et de la présence dans l’estomac de l’hélicobacter pilori, mon gastro-entérologue me propose d’avancer ma fibrocoloscopie à 2014. J’étais cette année-là, sportif au top de ma forme (je m’entrainais pour du triathlon) et de mon poids.
26 septembre 2014 : cancer du côlon stade 4 avec une métastase au foie de 10cm sur 6cm.
Chimio (30 à ce jour), opération avec ablation de plus de 50% du foie et radiothérapie stéréotaxique pour l’essentiel….
J’implique le E171 (dioxyde de titane) dans la fulgurance de mon cancer entre 2010 où rien n’apparaissait et 2014 où je me retrouve avec un cancer stade 4. Il n’est pas génétique et mon oncologue ne s’explique pas cette fulgurance.
J’accuse les laboratoires et l’industrie alimentaire d’être responsable de mon cancer du côlon et j’affirme que le E171 (dioxyde de titane) est la cause de la fulgurance de ce dernier. J’envisage, dans un premier temps, de publier ce témoignage sur le plus grand nombre de sites possibles afin d’informer et de pointer du doigt les laboratoires préférant le profit à la santé, prenant les patients pour des clients.
En espérant que cela serve aussi de témoignage pour ceux qui doutent, je vous remercie pour votre lecture.
J’apparais sur facebook sous le nom de « lolo vélo ».


Que Choisir vous propose également

UFC-Que Choisir
UFC-Que Choisir

koragoux
Consom'acteur ***
Consom'acteur ***
Messages : 95
Inscription : 17 Mars 2016, 19:28

Re: E171 - dioxyde de titane

Messagepar koragoux » 14 Août 2017, 13:08

perso, je demande maintenant à mon pharmacien de regarder si le E171 est présent dans les médicaments qu'il me donne,
à ce jour, j'ai noté qu'il ne me donne plus de médicaments en gélule ou en sachet pour privilégier les comprimés,...
mais le réel problème est celui de l'alimentation, rien de plus facile à l'agro-alimentaire d' "oublier " de signaler sur les étiquettes la présence de l' E171, et ce n'est pas le gouvernement Macron et cette merd@ d'Europe qui vont s'en inquiéter et changer les choses !

FloLag
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Inscription : 23 Oct 2017, 18:41

Re: E171 - dioxyde de titane

Messagepar FloLag » 23 Oct 2017, 18:50

Bonjour,
Je trouve inadmissible la tournure dont prend notre société. Cela dit, il nous reste des cartes à jouer et tout n’est pas perdu. En effet, le consommateur fait la demande. Si du jour au lendemain ou même si cela prend des années, de plus en plus de personnes comprennent l’importance de se former à une alimentation saine, de changer leurs habitudes pour gagner un mode de vie sain, alors les industriels seront obligés de suivre.
Nous devons vivre dans un monde que nous voulons et non dans un monde dénué de sens, de vie, de partage et surtout dans un monde de rendements et profits au détriment des êtres humains.

La santé n’a pas de prix. Malheureusement, les additifs alimentaires sont partout. Ce sont des produits chimiques et donc toxiques pour l’organisme. Ils sont ajoutés dans des produits alimentaires pour diverses raisons (toutes inutiles) :
• Donner du goût
• Blanchir
• Faire briller
• Allonger leurs durées de conservations
• …
Tous les produits chimiques devraient ne plus être utilisés. Nous devrions revenir à une alimentation saine, c'est-à-dire végétale et vivante, variée, de saison et bio. Nous devons nous éveiller à ce problème qui va devenir un problème majeur dans nos sociétés de demain. Notre santé et celle de nos enfants est en jeu.

C’est horrible de voir à quel point nous sommes intoxiqués par ces produits de grande consommation. Certains seraient prêts à vous planter un couteau pour avoir leur poison quotidien. Il ne tient qu’au consommateur de changer ses habitudes pour des habitudes plus saines. Ce sera dur au départ, mais lorsqu’on se rend compte à quel point on est en meilleure santé alors cela devient normal.
Il faudra toujours cependant veiller à ne pas tomber dans le panneau de l’addiction et de la gourmandise qui est celle-là nocive.

Pour en venir à l’E171, une étude sur des rats a établi que l’E171 a un effet néfaste sur le système immunitaire mais aussi cancérogène. On le retrouve sous forme de nanoparticules dans de nombreux produits de la vie quotidienne. Ainsi on peut citer les dentifrices, les cosmétiques, les crèmes solaires, divers produits pharmaceutiques, les peintures, les matériaux de construction, les bonbons, les biscuits, les produits chocolatés, les chewing-gums…
De plus effectivement cet additif ne sert strictement à rien si ce n’est d’augmenter la blancheur d’un aliment ou sa brillance. Il a été classé comme cancérigène possible pour l’homme lorsqu’il est inhalé. Le E171 franchit la barrière intestinale et passe dans le sang comme on peut le retrouver dans le foie des rats ayant bu de l’eau contenant l’additif. Cette substance altère le système immunitaire des animaux. Il reste aussi des particules dans le colon des rats qui développent un terrain micro-inflammatoire dans la muqueuse du colon.
Il est avéré que l’exposition orale au même additif pendant des jours provoque à terme des cancers du colon ou du rectum.

Les nanoparticules ont envahi notre environnement. On en trouve maintenant partout : crèmes solaires, textiles, articles, carburants, pneus, électroménagers, panneaux solaires, ciments, peintures, vernis, équipements médicaux, dans nos assiettes. Aussi ces nano particules sont si petites qu’elles peuvent pénétrer dans les poumons ou dans le sang par inhalation ou ingestion et franchir des barrières physiologiques qui protègent l’organisme : barrière cutanée, hémato-encéphalique (protégeant le cerveau)… D’autant que ces nano-particules ne sont pas étiquetées comme tel.

Il est donc difficile de savoir souvent ce qu’on ingère. Lire la liste interminable des ingrédients bien souvent ne suffit pas à nous protéger. Un constat s’impose qui est que l’industrie agroalimentaire nous prend vraiment pour des C… Mais nous nous devons de changer nos habitudes alimentaires, de prendre notre santé au sérieux. Car au delà de nous-mêmes, ce sont les générations futures qui ne mangeront plus rien de nutritif (ce qui est déjà le cas) et qui développeront des maladies de plus en plus jeunes faisant chuter l’espérance de vie.

Nous ne pouvons pas nous étonner face aux nombres toujours grandissants de maladies modernes (maladie Caeliaque, intolérances alimentaires, Alzheimer, sclérose en plaques…). La vérité est que nous devenons ce que nous mangeons : toxiques et chimiques. Comment encore s’étonner d’un comportement addictif envers la nourriture, d’humeur changeante… Toutes ces maladies sont liées pour la plupart à notre alimentation.

La solution est bien de se détourner de ces produits hautement dangereux pour notre santé et ainsi ils auront le revers de la médaille. Ensemble, nous sommes une force face à laquelle ils sont obligés de s’adapter.

Nous sommes submergés par ces produits, il y en a partout. Il est vrai que cela laisse un goût amer et que c’est inadmissible que l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique est tous les droits. Ce sont devenu des puissants qui achètent le monde pour faire ce qu’ils veulent au détriment de notre santé. C’est bien triste mais le savoir et boycotter cet univers est un premier pas.

La seule façon d’y voir plus clair et de ne plus consommer ces produits, de faire attention à tous ce que vous ingérez. On ne peut malheureusement pas tout contrôler mais c’est déjà un pas énorme.
Prenez soin de vous ;)

Un problème juridique - Abonnement intégral Que Choisir + 4 questions juridiques

Revenir vers « Additif alimentaire »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité