FORUM QUE CHOISIR
Que Choisir : Expert - Independant - Militant
retour au site

Difficultés d’accès aux soins médicaux

Optom
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 17 oct. 2012, 14:51

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar Optom » 17 oct. 2012, 14:59

Cela fait des années que nous tirons la sonnette d'alarme concernant le problème de l'accès aux soins visuels en France.
La politique des précédents gouvernements a été d'augmenter le nombre d'orthoptistes pour seconder les médecins ophtalmologistes: leur nombre a doublé depuis 2001 ... pour quels effets ... le doublement des délais d'obtention d'un rendez-vous et l'augmentation des déserts médicaux.
En France, près de 3000 optométristes sont formés et prêts à travailler en collaboration avec les médecins ophtalmologistes.
L'optométrie est une profession reconnue d'utilité publique par l'OMS et est reconnue dans la plupart des pays développés dans le monde
Par ailleurs, plusieurs études ont montré l'intérêt à la fois pour la santé publique et pour les finances de la sécurité sociale de la reconnaissance de l'Optométrie.
Il est temps que la France rattrape son retard de développement.

kitti43
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 3
Enregistré le : 17 oct. 2012, 18:50

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar kitti43 » 17 oct. 2012, 18:59

Je suis d'accord avec Mirluc sur le fait que votre carte sur la répartition de l'offre médicale ne correspond pas à la réalité. Il y aurait surabondance de médecins généralistes dans la petite ville où j'habite. En fait les médecins sont surbookés et refusent souvent tout nouveau client. Si bien que certains sont obligés de se déplacer à plus de 20 km pour trouver un médecin référent.
La plupart ne consulte plus maintenant que sur rendez-vous et il est impossible d'obtenir un rendez vous rapide pour un problème de santé ponctuel (angine, grippe .....)
La secrétaire qui prend les rendez vous fait obstacle à une communication directe avec le médecin et peut proposer un rendez vous pour la semaine suivante.
Il ne reste plus qu'a attendre 20h pour faire appel au médecin de garde, ce qui ne va pas arranger le trou de la Sécu !!!


Que faire en cas de litige ?

UFC-Que Choisir
UFC-Que Choisir


ericsaccomandi
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 18 oct. 2012, 13:13

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar ericsaccomandi » 18 oct. 2012, 13:29

Bonjour

autre confirmation que votre carte est erronée mais dans le sens inverse.

il existe des gynécologues en secteur 1 dans la communauté de communes nantaise....

je ne connais pas vos sources mais, même si le site ameli de la sécurité sociale n'est pas parfait, il indique clairement le mode d'activité du médecin.

M_amie
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 17 oct. 2012, 22:13

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar M_amie » 18 oct. 2012, 15:59

Votre carte est fausse dans les régions rurales : des villages distants de moins de 10km (donc 10mn) et de populations faibles sont présentés comme étant dans des situations très différentes : ce n'est pas possible mathématiquement.
Quelque chose a dû être oublié dans votre modélisation, sinon le sujet est bien intéressant, j'espère donc une nouvelle carte corrigée pour bientôt.

marion 38
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 17 oct. 2012, 20:54

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar marion 38 » 18 oct. 2012, 19:55

je n'ai pas compris l'objet de cet article, ou en tout cas son analyse... car le problème n'est pas les secteurs , c'est la démographie médicale...
Il était prévu en 1990, qu'il n'y aurait pas assez de médecins en 2010 si les numerus clausus des entrées aux études de médecine n'étaient plus rationnés comme ils l'étaient et ils n'ont cessé de diminuer jusqu'il y a quelques années....
De plus, les "jeunes" médecins, depuis l'avénement du secteur 2, dans les années 1980, ont compris que le secteur I n'était pas viable. Ainsi, ils ont fait plus d'années d'étude pour pouvoir accéder à ce statut. car les médecins de secteur I n'ont pas tout à fait le même niveau d'étude que ceux du secteur II (question de continuer après l'internat ou pas). et actuellement, les départs en retraite sont surtout des médecins de secteur I (les anciens..). Donc CQFD: moins de médecins, des nouveaux en secteur II, des "vieux" en secteur I qui partent...
dix lignes pour décrypter le problème de la "fracture sanitaire"....
Est-ce qu'un journaliste (et non un jeune homme de 26 ans, qui ne serait qu'interne de 1) ou 2° année de médecine comme Mr jean-Baptiste Chastand), pourrait faire avec votre journal "très informé" un vrai article avec des vraies vérités sur les tarifs de la CPAM et ce que côutent les charges des médecins installés.
Savez vous que les cotisations CARMF (la retraite des médecins) vont être doublées en 5 ans? Quelle entreprise aurait acceptée cela (quel syndicat sous-entendu???)? personne mais les médecins n'ont rien dit car d'abord, pas de négociations préliminaires et pas de choix... pas assez de médecins pour payer plus de médecins à la retraite: c'est mathématique...
Mais qui paye ces charges: les médecins...
qui payent des assurances professionnelles entre 10 et 20000 E/An? les chirurgiens, anesthésistes, gynecologues...
qui paient des secrétaires, qui paient des infirmières, des aides???

Ce qui est mensongé dans votre article est de dire que les médecins mentent en disant que les honoraires n'ont pas été revu depuis 30 ans. même sur votre grahique sur les CS de spécialité: C visible: ca n'a pas bougé.
Vous savez qu'une Cs chez la plupart des spécialistes est remboursée à 23 E également.
en tout cas, ceux qui ralent le plus sont les chirurgiens dont les actes n'ont vraiment pas été revalorisés depuis 30 ans.
Faire une appendicite à 200 E (ey C obligatoire de ne pas demander de DP en urgence): est-ce normal?
ben oui 200 E C déjà bien...
Vous savez combien de temps ca prend??? être appelé, se déplacer, voir le malade, demander des examens, appeler le bloc, attendre la place en journée ou attendre que l'équipe de nuit arrive, installer, opérer, attendre un peu dans les suites, payer l'aide opératoire, payer la clinique et voir le malade tous les jours jusqu'à sa sortie....
Vous savez ce qu'il reste dans la poche du chir après ca: rien voir même ca lui coute: charges sur son chiffre d'affaires....
par contre bien sur en cas de petits pépins, ou de vrais pépins, il risque gros...
les internes ne sont plus interessés par ces spécialités ingrates et non remunéreés. resultat: plus de chir et notamment viscéraux
regardez dans les hôpitaux publics: bcp de service de chir sont remplis de médecins étrangers.
les Dp sont juste les honoraires nécessaires au COUT de la santé, qui n'est ni gratuit ni lucratif.
Le plus gros scandale est que le gouvernement est sous la coupe des mutuelles, qui s'étaient engagées au départ à les prendre en charge..
mais elles ne veulent plus: car C beaucoup mieux de gagner de l'argent, de faire des pubs à la télé, à la radio, sur les panneaux de bus, de sponsoriser les interviews de la ministre.
Les honoraires des chirurgiens représentent moins de 10% de leur profit....
le débat actuel se fonde sur des mensonges: a part quelques profiteurs comme partout, les médecins font leur boulot, demande le prix de revient mais les mutuelles engrangent...
l'une des plus grosses supercheries des mutuelles est d'ailleurs d'afficher sur les cartes 100% de remboursement des actes (ce qui veut dire qu'elles ne remboursent rien puisque C la CPAM qui le fait....)
je propose à UFC que choisir de demander les comptabilites de plusieurs mutuelles (il y en a près de 800 en France) et de voir ce que représente les DP dans leurs remboursement.
De faire un vrai comparatif des prestations proposées, annoncées et la réalité des remboursements pour le patient, par rapport bien sur aux cotisations.
Si les patients préfèrent des contrats privilégiant les lunettes plutot que le remboursement des honoraires: c'est un jeu de roulette russe...
Ensuite, je propose à l'UFC que choisir de demander également la comptabilité de plusieurs médecins, spécialistes, secteur I et secteur II... et de comprendre la nécessité ou non des Dp, de tenter de fixer un barème vrai et non pas 40% car C la moyenne de remboursement des mutuelles (quand elles ne rembourseront que 20%, il faudra encore les baisser???)
il n'y a pas de problème à exposer de vrais problèmes avec de vrais chiffres mais cette étude ne montre rien à part du mépris pour des personnes, brillants élèves en général, qui ont sué pour faire entre 8 et 15 ans d'étude, qui ne rechignent pas aux heures, aux sacrifices familiaux, aux responsabilités, aux conditions d'exercice (agressions, vol, ....) qui a un taux de suicide bien plus élevé que chez France Telecom, des salaires bien plus bas que l'ensemble des médecins en Europe....
Alors retablissons de vraies vérités et si mr Chastand, prétendu journaliste veut faire bien son métier: pas de problème.... qu'il s'adresse aux personnes concernées et non à des chiffres

jean-paul29
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 2
Enregistré le : 20 oct. 2012, 09:33

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar jean-paul29 » 20 oct. 2012, 09:44

Je suis médecin cardiologue inscrit à l'ordre du Finistère et je m'insurge complètement contre les dépassements d'honoraires qui sont pour moi inadmissibles. Les médecins n'ont pas à juger eux-mêmes de leur rémunération, certes 8 ou 10 ans d'études mais payés dès la 7ème année. Je tiens à disposition de qui veut les revenus annuels des médecins généralistes ou spécialistes tels que donnés par notre caisse de retraite (CARMF), exemple pour un cardiologue environ 90000 euros annuels frais de fonctionnement déduits bien sûr.
C'est la Sécurité Sociale qui nous paye, donc chaque français par ses revenus, et donc pour moi c'est à l'état de donner les tarifs des actes sans possibilité de dépassements, il faut d'ailleurs les refuser lorsqu'on vous les soumet car ils ne sont pas obligatoires, si le médecin que vous voyez refuse alors de vous voir il faut en informer le conseil de l'ordre des médecins de votre département par courrier.
De même pour lutter contre les déserts médicaux une solution simple : interdire aux nouveaux médecins de s'installer où ils veulent et planifier les possibilités d'installation comme par exemple pour les pharmacies.

Med Gé
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 20 oct. 2012, 13:48

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar Med Gé » 20 oct. 2012, 14:06

Bonjour,
sans pour autant remettre en cause le débat légitime sur l'accès aux soins, notamment en tarif opposable, je tiens à souligner les énormités de votre carte interactive: sur la commune de Habsheim, il y a actuellement 5 médecins généralistes temps plein et un 6e temps partiel pour une commune qui compte un peu moins de 5000 habitants. Si on y ajoute les 2 ou 3 villages aux alentours, on peut estimer qu'il y a 5.5 médecins ETP pour 6500 habitants, donc en aucun cas ce chiffre totalement fantaisiste de 61.6 pour 100000 habitants! Dans ce cas, on tourne à 85 pour 100000.
Par ailleurs, une enquête toute récente de l'INSEE relativise totalement cette notion de déserts médicaux, qui sont nettement moins développés en France que quasiment partout ailleurs en Europe ou dans les pays d'Amérique du nord!
Encore, une fois, le problème des dépassements d'honoraire est un autre soucis bien réel mais il faut aussi reconsidérer les rémunérations des cabinets médicaux de secteur 1, qui (en comparaison avec les pays voisins) est faible et ne permet pas de recruter le personnel qui serait nécessaire pour améliorer les capacités d'accueil et de soins aux patients.
Si chaque cabinet de médecins généralistes pouvait bénéficier d'un secrétariat, d'infirmières pour dispenser certains soins courants, prendre des tensions, vacciner etc...Le nombre de patients accueillis chaque jour serait bien plus élevé et chaque patient serait assuré d'avoir une réponse médical rapide et efficace.
On peut toujours rêver...

mivoll
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 21 oct. 2012, 11:50

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar mivoll » 21 oct. 2012, 12:02

Bonjour,
En tant que professionnel de santé (médecin généraliste secteur 1),je me suis intéressé à votre étude (par ailleurs reprise dans de nombreux médias),après avoir lu quelques commentaires dans le forum. Je suis installé à Geispolsheim,village de la communauté urbaine de Strasbourg (au sud).D'après vos données,l'accès au généraliste serait malaisé dans notre commune .Or nous sommes 6 généralistes secteur 1 pour 7500 habitants environ.Tous les villages voisins disposent d'un voire deux généralistes ,sauf Blaesheim qui n'a plus de médecin depuis plus d'un an et qui apparaît en bleu sur votre carte !je précise que nous sommes tous installés depuis 10 ans au minimum,voire 30 ans pour certains. Je crains ,après avoir lu d'autres commentaires que des erreurs du même ordre parsèment la carte de la France (l'inverse pouvant être vrai également).Mais la carte cherche justement à donner la situation réelle pour chaque localité.Ma question est donc :sur quelle base de données vous appuyez-vous et d'autre part,envisagez-vous des corrections?

unbravgars
Consom'acteur *****
Consom'acteur *****
Messages : 781
Enregistré le : 28 nov. 2010, 22:58

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar unbravgars » 21 oct. 2012, 21:09

Med Gé a écrit :Bonjour,
... Par ailleurs, une enquête toute récente de l'INSEE relativise totalement cette notion de déserts médicaux, qui sont nettement moins développés en France que quasiment partout ailleurs en Europe ou dans les pays d'Amérique du nord!
... il faut aussi reconsidérer les rémunérations des cabinets médicaux de secteur 1, qui (en comparaison avec les pays voisins) est faible ...

Bonjour,
Et que faut-il en déduire pour les "déserts médicaux" en France en comparaison avec ceux de ces autres pays, c'est bien comme ça si c'est moins bien ailleurs ?

Begood1
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Enregistré le : 22 oct. 2012, 13:12

Re: Difficultés d’accès aux soins médicaux

Messagepar Begood1 » 22 oct. 2012, 13:15

Merci de dire que les honoraires des médecins sont trop élevés
UFC que choisir = 1,80 Euros en 1995
et 4,80 Euros en 2012
médecin spécialiste 22 euros en 1995
et 23 Euros en 2012.

Tout est dit!

Un problème juridique - Abonnement intégral Que Choisir + 4 questions juridiques

Retourner vers « Médecine »



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

En savoir plus