FORUM QUE CHOISIR
Que Choisir : Expert - Independant - Militant
retour au site

Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

visiteur
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 0
Inscription : 28 Nov 2002, 17:01

Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar visiteur » 10 Mars 2011, 08:57

Bonjour,
Un DPE est optimisé en fonction de la qualité des variables saisies (isolation, situation géographique, type de ventilation, type de source de chaleur, type d’émetteurs, type de régulation, nombre d’occupants, coût de l’énergie etc….) Donc un bilan énergétique fiable est un bilan ou le diagnostiqueur a pris le temps de collecter toutes ces informations.
Est-ce qu''un logiciel de comparatif énergétique conçu pour les particuliers afin de vérifier l''exactitude des résultats du DPE réalisé par le professionnel diagnostiqueur serait utile ?

Fred

visiteur
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 0
Inscription : 28 Nov 2002, 17:01

re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar visiteur » 10 Mars 2011, 14:44

Ce qui serait idéal, ce serait que les diagnostiqueurs utilisent une méthode compréhensible par les particuliers, ou qu''il existe un outil autour duquel il n''y aurait pas de contestation ...

En partant de l''idée d''un DPE encadré par des décrets et des textes, il semble que les méthodes utilisées par chacun ne soient pas les mêmes. La mise en place des DPE engage la mise en compétence d''experts qui n''aboutissent pas aux mêmes résultats. S''agit-il d''une erreur d''interprétation de la méthode, ou d''un signe quelconque que les diagnostiqueurs peuvent avoir des intérêts divergents ?

Si il existe un logiciel reconnu et dont la simplicité ne fait aucun doute, cela amènera t-il les diagnostiqueurs et les particuliers à s''entendre en toute confiance ?

Dans son analyse, UFC Que Choisir dénonce les disparités de résultats obtenus par différents professionnels. Un peu comme si on ne parvenait jamais à obtenir l''assertion 1 + 1 = 2 mais plutôt 1 + 1 = entre 1.5 et 2.5 selon l''humeur du jour.

Est-il si compliqué de développer une formulation qui, à défaut d''être définitive, serait au moins comprise et utilisée par tous ?

D''autant que la conséquence des écarts de résultats observés dans l''enquête UFC Que Choisir comme sur le terrain peuvent avoir des conséquences sonnantes et trébuchantes pour l''acheteur ou le vendeur d''un bien ... et bien entendu pour le professionnel qui est gentiment sollicité pour réaliser des travaux.

Le diagnostiqueur est formé, mais quels sont les engagements précis qu''il prend ou présente qui peuvent établir une confiance dans son diagnostic si confronté à deux diagnostics établis séparément sur un même bien, le particulier voit deux résultats très différents ?

Un bon outil de travail serait donc sans aucun doute une grille méthodologique dans laquelle il ne serait pas possible de s''écarter des réalités observées.

F.Weil

visiteur
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 0
Inscription : 28 Nov 2002, 17:01

re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar visiteur » 10 Mars 2011, 20:35

Il serait intéressant de disposer de ce type d’outil à condition qu’il soit adapté aux néophytes que nous sommes.

En fin de compte, nous avons besoin de savoir quelle est la solution technique la plus adaptée en termes d’économies d’énergie (et la moins couteuse).

Je donne un exemple, au lieu de proposer le remplacement de la chaudière existante (par une pompe à chaleur) + remplacer les fenêtres + isoler les combles, est-ce que simplement la pose d’une régulation sur la chaudière existante (encore en bon état) et l’isolation des combles n’auraient pas la même incidence sur les économies d’énergies... mais à un cout bien bien inférieur?

Je pense que oui mais idéalement il faudrait l’avis d’un diagnostiqueur, un diagnostiqueur compétent et indépendant ;)

Le problème soulevé des DPE vient du fait que les intervenants veulent placer des travaux, vendre des équipements thermiques et de l’énergie.

soyons vigilant, très vigilant.

Gui

visiteur
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 0
Inscription : 28 Nov 2002, 17:01

re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar visiteur » 11 Mars 2011, 18:38

Devant la crainte de me voir proposer un diagnostic énergétique non réaliste de mon habitation, et sur le conseil de mon installateur chauffagiste,j''ai trouvé sur Google en saisissant " cnet logiciel bilan énergétique " un outil qui m''a permis de me rendre compte du type de travaux le plus adapté que je devais réaliser.
Je dois dire que le diagnostiqueur que j''ai sollicité, a fait sensiblement le même constat et j''ai donc été rassuré par son professionnalisme.
Je pense que dans toutes les professions, il y a des gens compétents et d''autres un peu moins.Il faut juste tomber sur le bon !

Thierry

visiteur
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 0
Inscription : 28 Nov 2002, 17:01

re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar visiteur » 14 Mars 2011, 18:15

Votre idée me parait bonne , les quatre exposés dans l''article du N°490 de la revue UFC ont été traités avec des logiciels "maison"
dont le but commercial n''est pas à démontrer.
Il est évident que mettre à disposition un outil fiable et surtout gratuit , permettant au particulier d''opposer une appréciation sur son bien , éviterait à mon sens les dérives constatées.


Calories

dupray
Consom'acteur *
Consom'acteur *
Messages : 1
Inscription : 27 Juil 2015, 14:05

Re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar dupray » 27 Juil 2015, 14:22

je vends actuellement un petit appartement (résidence secondaire construite en 1992) dans le sud de la FRANCE . dans le meme immeuble, un autre propriétaire vend le sien; les deux biens sont pareils : meme isolation, meme vitrage, meme année de construction seule différence, la surface 33m² et 26 m²
Le mien est classé C le sien est classé F ?
Je tiens à ajouter que les deux appartement sont en vente dans la meme agence, donc en plus il est fort probable qu'il s'agisse du meme "expert"
Que penser de tels agissements?

Avatar de l’utilisateur
pascal85
Consom'acteur ***
Consom'acteur ***
Messages : 58
Inscription : 16 Sep 2013, 10:25
Localisation : Vendée
Contact :

Re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar pascal85 » 28 Juil 2015, 12:58

Ou comment tergiverser sur un domaine qu'on ne connait pas ?
Le calcul conventionnel de DPE se base sur un algorithme de calcul appelé 3CL définit par arrêté. La première erreur du législateur, c'est de ne pas avoir mis cet algorithme sur une plate-forme en ligne pour que cet outil soit le seul et unique pour tous les diagnostiqueurs.
Au lieu de ça, il a imposé l'algorithme et laissé le soin à des développeurs de logiciels de créer les interfaces de saisie. Lors des comparaisons, avec des variables identiques, il en a découlé des écarts importants entre les différents logiciels. C'est ce qui a poussé le législateur a faire une réforme du DPE en 2012 avec des logiciels qui doivent être agréés par l'Etat.
Les écarts importants qu'on peut voir lors des tests comparatifs sur un même logement vient aussi des paramètres qui pris en compte par l'opérateur. Ainsi, doivent être calculées les surfaces de toutes les parois déperditives (plafond, murs, plancher, fenêtre, porte, ponts thermiques) auxquelles sont appliquées des valeurs de déperditions qui dépendent du matériaux, de son épaisseur, de son exposition, etc.
Sur une construction récente, les normes d'isolation font que le procédé constructif est connu et il n'y a pas trop de type de parois différentes. Cela devient beaucoup plus complexe sur une maison qui a été rénovée, agrandie, rehaussée, transformée.
Pour une maison plus ancienne, il n'est pas rare d'avoir 4 ou 5 type de murs différents, une dizaine de type de menuiseries, 2 ou 3 type de plafonds, etc.
On peut facilement comprendre que tous ces paramètres donneront forcément des résultats différents. Sans compter que certains supports ne permettent pas de savoir comment ils sont isolés (mur ou plafond rampant, ou comble non-visitable).
Une grosse partie du travail du diagnostiqueur consiste à définir tous ces supports et ses caractéristiques thermiques. Il est évident que ça prend du temps pour faire un travail sérieux (comme pour n'importe quel travail, du reste).
S'il n'est pas toujours facile pour un diagnostiqueur de faire ce bilan, il l'est encore moins pour les particuliers qui n'ont strictement aucune idée de la manière dont leur logement est isolé. Il est donc parfaitement illusoire de chercher un "simulateur" de DPE qui permettrait de juger du travail du diagnostiqueur sur la base de données que le particulier lambda ne maîtrise absolument pas !
@dupray :
les différences de classement énergétique entre logements d'une même résidence sont normaux, bien que dans votre cas, l'écart me parait trop grand. Mais il faudrait en avoir le détail pour porter un jugement. Par exemple, le bilan énergétique d'un logement au dernier niveau sera forcément plus défavorable qu'un logement situé en plein milieu de l'immeuble qui n'auraient qu'une ou deux façades donnant sur l'extérieur, alors que l'autre aura en plus un plafond.
Cordialement
Pascal BRUEL
diagnostiqueur indépendant

Risiohca
Consom'acteur ***
Consom'acteur ***
Messages : 58
Inscription : 04 Jan 2016, 00:40

Re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar Risiohca » 05 Jan 2016, 18:37

bonjour, Attention, si le petit logement est chauffé avec des radiateurs électriques et le vôtre avec une chaudière gaz, le vôtre est automatiquement mieux classé, car le chauffage électrique est pénalisé par le coefficien de 2,58 (énergie primaire).

Risiohca
Consom'acteur ***
Consom'acteur ***
Messages : 58
Inscription : 04 Jan 2016, 00:40

Re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar Risiohca » 05 Jan 2016, 18:37

bonjour, Attention, si le petit logement est chauffé avec des radiateurs électriques et le vôtre avec une chaudière gaz, le vôtre est automatiquement mieux classé, car le chauffage électrique est pénalisé par le coefficien de 2,58 (énergie primaire).

Perso, j'ai un logement que je mets en location. L'immeuble a une isolation extérieure, mais j'avais des plafonds hauts à 2,65, j'ai fait un faux plafond que j'ai isolé afin de garder un peu plus la chaleur pour les occupants avant d'aller chauffer celui du dessus.
c'est assez efficace. Et aussi l'immeuble est en béton, comme l'isolation est extérieure, on avait du papier peint direct sur le béton. Alors j'ai fait une petite isolation avec 2 cm de polystyrène extrudé et du contre plaqué.
Le logement ne fait que 36 m2, il y a du chauffage électrique, j'ai mis deux radiateurs à fluide, car les convecteurs font fuir les locataires.

J'ai amélioré les entrées d'air sur volets roulants car il y entrait un froid pas possible. Maintenant l'air passe librement mais ne pousse pas.

Dessous il y a des garages avec dalle isolée par dessous, et dessus, j'ai un revêtement plastique d'origine. Là il faudrait que j'améliore un peu.

D'un côté le logement est contre un magasin, et le mur béton est à 18° (cuisine et salle d'eau) ce qui est pas mal.

J'ai un thermomètre infrarouge pour voir les différences de températures en plusieurs endroits et voir ce qu'il faudrait améliorer.

D'un côté, du logement, il y a un autre logement loué, mais inoccupé, donc ça n'amène pas de la chaleur..... et ça aucun DPE ne peut en tenir compte.

Je n'ai jamais fait de DPE pour ce logement, car j'ai eu une mauvaise expérience avec un diagnostiqueur. Je ne sais pas comment un DPE pourrait être fiable alors qu'on ne tient pas compte de l'isolation réelle, qu'on fait ça à l'à peu près, en étant coupé par le téléphone chaque 5 mn. Donc dans ces conditions, moi, je ne marche pas.
Dernière édition par Risiohca le 05 Jan 2016, 18:49, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
pascal85
Consom'acteur ***
Consom'acteur ***
Messages : 58
Inscription : 16 Sep 2013, 10:25
Localisation : Vendée
Contact :

Re: Comment vérifier l'exactitude d'un DPE

Messagepar pascal85 » 12 Jan 2016, 19:24

@ Risiohca
Les logements mitoyens sont considérés comme étant chauffés, et donc sans déperdition sur les murs ou les planchers qui donnent sur ces logements. Il est vrai que s'il n'y a plus d'occupant, ça devient une source de déperditions et ça s'en ressent sur la consommation. Mais, ce n'est pas possible de prendre en considération, dans le calcul du DPE, un usage partiel des logements mitoyens !
Pour ce qui est de prendre les caractéristiques réelles et précises, si le diagnostiqueur ne les prend pas en compte, il faut lui botter le c-l ! C'est tout de même la moindre des choses, dans la mesure où on peut connaitre précisément la nature et les épaisseurs d'isolant, on prend ces informations dans le calcul.
Par contre, ce qu'on évite de faire, serait de prendre les informations des propriétaires qui sont parfois très approximatives, sauf à être appuyées par des factures de travaux.
Cordialement

Un problème juridique - Abonnement intégral Que Choisir + 4 questions juridiques

 


  • A lire aussi
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Diagnostic immobilier »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité